Quand François Hollande cite ma concierge…

Nicholas Shakespeare reviens dans The Telegraph sur ses affirmations : la citation de François Hollande dans son discours du Bourget ne se trouve pas dans son roman La Vision d’Elena Silves. Cela n’étonne pas le responsable de la rubrique Bouquins de l’UnFaux, qui se souvient parfaitement avoir entendu prononcer la phrase par sa concierge, Mme Mounier, en juin 1992. Il apporte même un début d’explication sur l’attribution à William Shakespeare de cette citation dans de nombreux sites Internet français  : « Je lui ai demandé comme tous les jours si j’avais du courrier, raconte-t-il. Elle m’a répondu :  ‘Ils ont échoué car ils n’ont pas commencé par le rêve’. C’était plutôt surprenant, car d’habitude elle disait plutôt ‘pas de nouvelles, bonnes nouvelles’. Quand j’ai raconté l’incident à ma femme, je lui ai dit ‘elle se prend pour Shakespeare, la concierge.’ Elle a du en parler autour d’elle… »

Moralité : Méfiez-vous des concierges et des femmes trop bavardes.

Publicités

Hollande a bien cité William Shakespeare

La citation de François Hollande était bien de William Shakespeare, même si on en trouve aucune trace dans les pièces et les poèmes. Le Barde aurait tenu ces propos dans une conversation privée avec Hervé Morin.


Création de l’agence de notation Léon Galipeau

W9 diffusait ce dimanche soir le film Le Viager de Pierre Tchernia, tiré d’une histoire vraie, dans lequel on voit le docteur Léon Galipeau prédire successivement qu’Hitler, Mussolini, et Franco ne resteraient pas au pouvoir, que la ligne Maginot était infranchissable, et que le dénommé Martinet ne vivrait pas deux ans alors qu’il a survécu 30 ans. Fier de cet héritage, le petit-fils du docteur annonce à cette occasion la création de l’agence de notation Léon Galipeau. Et d’expliquer « les prédictions de mon grand-père ont au moins le même degré de fiabilité que celle des grandes agences de notation financière, on n’y trouve même rien de comparable à l’erreur de 2 000 milliards de dollars commise par le Standard est Pauvre lors de la dégradation des États-Unis. Je veux faire profiter le monde de cette clairvoyance exceptionnelle et héréditaire ».


Bombe américaine à Marseille

Évacuation hier matin, d’un quartier  Marseille, le temps de neutraliser une bombe américaine de la seconde guerre mondiale découverte lors d’un chantier de construction.  Une journée de rêve pour Jeanine, retraitée de 87 ans : le gendarme venu la chercher le matin était la première personne à frapper à sa porte depuis deux ans. Elle s’est retrouvé pour la première fois  dans la même pièce que d’autres habitants du quartier et s’est vue servir un petit déjeuner copieux que sa retraite ne lui permet plus de s’offrir. Elle ne regrette pas d’avoir accueilli les soldats américains jusque dans son lit en 45.


Après Betttencourt, Sarkozy sous tutelle ?

Après avoir confirmé la mise sous tutelle de Liliane bettencourt pour altération de ses facultés cognitives, la justice pourrait se pencher sur le cas de Nicolas Sazkozy, chez qui des signes cliniques inquiétants ont été observés : difficultés de compréhension de questions simples, propos contradictoire sur la taxe Tobin (« une absurdité » devenue nécessaire aujourd’hui) ou le vote des étrangers (tantôt pour, tantôt contre). Reste la difficulté de trouver dans l’entourage du président une personne pouvant servir de tutelle qui ne soit pas disqualifiée par des problèmes judiciaires.


Politique

Étienne Mougeotte demande avec véhémence la suppression des trente-cinq heures dans le grand jury RTL-le Figaro-LCI.


Pourquoi nous ne parlons pas de la Légion d’honneur d’ Aung San Suu Kyi

De nombreux lecteurs nous ont contactés pour nous demander pourquoi nous n’avons pas parlé de la remise de la Légion d’honneur à Aung San Suu Kyi par Alain Jupé.

Nous avons demandé à Théo Jassemin spécialiste des questions politiques à l’UnFaux, d’expliquer les raisons de ce silence : « c’est un sujet difficile, car cette Légion d’honneur semble avoir échappé aux critères d’attribution habituels : Aung San Suu Kyi n’a pas vendu de médicament-tueur, comme Jacques Servier, n’a pas engagé la femme du ministre du Budget, comme Patrick de Maistre, et n’est pas un marchand d’armes englué dans des affaires de corruption, comme Ziad Takieddine. Elle n’a pas non plus expliqué dans un livre Pourquoi Sarko va gagner, comme Eric Brunet  ni chanté les louanges du bon cidre made in Normandy*, comme Stone et Charden.    Il m’est donc impossible d’écrire un article sur ce sujet jusqu’à ce que j’ai pu déterminer pourquoi cette décoration lui a été décernée ».

*Cher à notre rédac-chef normand, tombé dans une barrique quand il était petit.