Un homme frappé pour avoir sifflé l’Internationale dans un commissariat : moi aussi j’aurais sifflé, affirme Claude Guéant.

Le ministre de l’Intérieur s’insurge et promet des sanctions après qu’un homme a été frappé pour avoir sifflé l’Internationale dans un commissariat : « C’est inadmissible. Cet homme était dans son droit et je ne comprends pas qu’on ait pu jouer l’Internationale dans un commissariat. Moi aussi j’aurai sifflé ».

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s