la Word Company attaque Titan pour plagiat

Selon des sources judiciaires, la Word Company aurait déposé une plainte pour plagiat contre Maurice Taylor junior, PDG de Titan. La Word Company souligne de nombreux points communs entre la lettre de M. Taylor au ministre Arnaud Montebourg  et un extrait d’une chanson de l’album « Génération Goldman Sachs », inspiré de l’album « Génération Goldman », lui-même inspiré du chanteur des années 80.
Voici la lettre de M. Taylor :
« J’ai visité cette usine plusieurs fois. Les salariés français touchent des salaires élevés mais ne travaillent que trois heures. Ils ont une heure pour leurs pauses et leur déjeuner, discutent pendant trois heures et travaillent trois heures. Je l’ai dit en face aux syndicalistes français. Ils m’ont répondu que c’était comme ça en France (…). Monsieur, votre lettre fait état du fait que vous voulez que Titan démarre une discussion. Vous pensez que nous sommes si stupides que ça ? Titan a l’argent et le savoir-faire pour produire des pneus. Qu’a le syndicat fou ? Il a le gouvernement français. Titan va acheter un fabricant de pneus chinois ou indien, payer moins d’un euro l’heure de salaire et exporter tous les pneus dont la France a besoin. Vous pouvez garder les soi-disant ouvriers. Titan n’est pas intéressé par l’usine d’Amiens nord. »
Et l’extrait de chanson entendu dans une publicité pour l’album de la WC :

« Là-bas…
y a des ouvriers à 2 dollars
Qui travaillent matin midi et soir,
Là-bas c’est le pied y’a pas de syndicats,
Woh oh oh oh…
Même pas le temps d’aller faire caca.
C’est pour ça qu’on délocalise là-bas… » (et de montrer des horloges indiquant entre autres les heures de Pékin et Shanghaï)

Interrogé sur les motifs de la plainte, maître Saint-Quante avocat de la Word Company, nous a répondu :
« Comparez les textes. Tout y est : les bas salaires, l’absence de syndicats, les temps de pauses, la Chine…. C’est trop pour une coïncidence. »  Par ailleurs maître Saint-Quante  entend plaider l’exclusivité pour la WC des propos nauséabonds à l’égard des ouvriers : « comme son nom le suggère la WC a été créée selon le principe que les ouvriers peuvent être traités comme des merdes et jeté dans la cuvette des WC avant de tirer la chasse . Nous revendiquons l’exclusivité de ce comportement. »


Le soutien de Raffarin à Nicolas Sarkozy

Contrairement à ce qu’on a pu entendre dire ici où là  le sénateur de la Vienne Jean Pierre Raffarin, ne s’est pas livré à une attaque en règle contre Nicolas Raffarin mais lui a apporté son soutien. Comme  dans le cas du «oui» au traité européen, il pense que Nicolas Sarkozy a besoin d’une opposition forte et constructive pour finalement triompher. Et l’aigle de la Vienne d’ajouter : « Win the « Nicolas » needs the « Jean-Pierre » to win against the « Jean-Pierre »».