Madoff Président, ou comment récupérer le triple A

On sait qu’après avoir dégradé la note des États-Unis en novembre dernier, l’agence Standard & Pauvres a placé les principaux pays de l’Union européenne en « surveillance négative », avant une possible dégradation.

Si les pays de l’UE perdaient leur AAA, il ne resterait plus que 7 pays bénéficiant de la note maximale, parmi lesquels quatre paradis fiscaux : Hong-Kong, le Liechtenstein, Singapour et la Suisse. *

C’est en constatant la nature des activités économiques ainsi récompensées par S & P que Bernard Madoff a pris la décision de se porter candidat à la présidence des États-Unis. Son avocat explique :

« Un paradis fiscal est bien plus qu’un pays où ne paie pas d’impôts. L’absence de règles et de collaboration avec la justice des autres pays permet toutes les dérives : évasion fiscale, blanchiment d’argent, placements financiers à risque totalement incontrôlables… S’il faut devenir un paradis fiscal pour récupérer le triple A, mon client est le mieux placé pour cela. Ce n’est un boy-scout comme Obama qui pourra faire des États-Unis le paradis des voleurs et des tricheurs ».

Une idée pas si utopique que cela, puisqu’un responsable de la banque qui a aidé la Grèce à truquer ses comptes a été nommé à la tête de la Banque centrale européenne.

————————

* Voir   cet article dans le blog d’un journaliste du Monde.

Publicités